RUBIKA

Actualités

Interview de Geoffroy Collin (RUBIKA Animation 2019), Lighting Artist sur « Bob l’Éponge, le film »

1) Geoffroy, tu a été diplômé de Rubika Animation en 2019. Quel est ton parcours depuis la sortie de l’école ?

Très rapidement après mon jury, j’ai travaillé à Cube Creative à Paris en tant que Lighting/Compositing artist sur la série Mush-Mush et les Mushables. J’y suis resté 6 mois, cela a été une superbe expérience avec une merveilleuse équipe. J’ ai beaucoup appris et l’ambiance était excellente. Puis, fin décembre 2019, je suis parti à Montréal pour travailler sur le film « Bob l’éponge, le film : Éponge en eaux troubles  » à Mikros Animation. Mon poste sur le film était Lighting artist, j ‘ai pu approfondir mes connaissances et apprendre de nouveaux logiciels comme Katana, un logiciel de Lighting et de Rendu. J’ ai aussi beaucoup appris sur la production d’un film qui est très différente d’une série. On a plus de temps pour peaufiner nos shots et les équipes sont aussi beaucoup plus grosses. On était 5 à Cube mais plus de 50 à Mikros. Ça a été une expérience incroyable, beaucoup de rencontres et de fous rires. Puis, la Covid est arrivé et on est tous passé en télétravail. L’adaptation a été assez rapide mais malgré tout l’ambiance est différente.

Depuis mai 2020, je travaille en lighting et en compositing sur « Fireheart »,  le prochain film de l’Atelier Animation. Je suis retourné physiquement au studio depuis juillet mais les 2/3 de l’équipe sont toujours à distance. Les meetings par zoom continuent malgré tout !

 

Affiche du film « Bob l’éponge, le film : Éponge en eaux troubles » sorti sur Netflix le 5 novembre dernier. © Paramount Pictures

 

 
2) Tu as choisi de partir travailler à Montréal. Comment s’est passée ta recherche d’emploi depuis la France ?

Effectivement, j’ai trouvé mon travail depuis la France. J’ai utilisé le réseau de l’école pour avoir les contacts de plusieurs studios à Montréal, que j’ai contactés par mail et assez rapidement j ‘ai eu une réponse positive de Mikros Animation. Tout s’est enchaîné assez vite et un mois plus tard, j’étais à Montréal. Le fait d’avoir un PVT m’a beaucoup aidé car les démarches pour les employeurs sont simplifiées et gratuites.

 

3) Comment décrirais-tu la culture du pays et la culture d’entreprise comparé à celles de la France ?

Même si l’on travaille plus au Canada (40h/ semaine et beaucoup plus pendant les crunchs), j’ai l’impression que l’humain est beaucoup plus mis en avant. Déjà, le tutoiement est très démocratisé, tout le monde se tutoie au Canada! Beaucoup d’avantages sont offerts pour le bien-être de l’employé comme des 5 à 7 (« Happy Hour » en France), des massages, des cours de Yoga, de modèles vivants, des petits déjeuners offerts à toute l’équipe, des soirées organisées, du team building etc. A la moindre fatigue, on peut prendre un jour off pour se reposer. Le maximum est fait pour que l ‘artiste soit au mieux pour travailler sur le projet.

 

Après 5 années d’études à Valenciennes, Geoffroy travaille aujourd’hui à Montréal… et profite de ses week-ends pour prendre le grand air !

 

4 ) Le film o28, que tu as réalisé avec d’autres étudiants de l’école, réalise un parcours incroyable et remporte de nombreux prix en festival (50 prix et 236 sélections à ce jour). Quel souvenir gardes-tu de la production de ce court-métrage ?

Ça a vraiment été une année de production intense mais l’équipe était au top ! Nous avons énormément travaillé et, malgré les difficultés, beaucoup rigolé. J’ai eu la chance d’avoir une team très fusionnelle et dans laquelle tout le monde s’entendait bien ! Toute l’équipe pédagogique nous a beaucoup aidé tout au long du processus de création du film, du scénario à l’étalonnage en passant par l’animation, le rig ou le montage, nous avons toujours eu de nombreux conseils et avis. Toute l’équipe est très heureuse de tout le parcours du film à travers le monde et je les remercie encore, eux mais aussi les compositeurs David Gana, Cyrille Marchesseau et notre super sound designer Alexandre Jaclain mais aussi tous les musiciens; sans eux, le film aurait été bien différent.

 

Geoffroy Collin (au centre) et les co-réalisateurs de l’équipe de « O28 » (RUBIKA Animation 2019) : Otalia Caussé, Louise Grardel, Antoine Marchand, Robin Merle et Fabien Meyran

 

En savoir plus sur le film : https://www.mikrosimage-animation.com/en/spongebob-on-netflix/