global $post;
RUBIKA
Menu

Actualités

Écoles de Jeu Vidéo : l’avis des professionnels

À l’occasion de la Paris Games Week 2019, la rédaction du Figaro Étudiant est allée à la rencontre des professionnels du jeu vidéo pour discuter des nombreuses écoles présentes. RUBIKA est régulièrement citée parmi leur écoles préférées pour recruter.

 

L’AVIS DE CAMILLE HOUSSAIS (GAMELOFT)


Par Emma Ferrand • Publié le 30/10/2019 à 18:07 • Mis à jour le 31/10/2019 à 12:19

 

Camille Houssais est creation manager chez Gameloft. Ce studio est célèbre pour ses jeux Minion Rush, Disney Magic Kingdoms ou encore Asphalt 9: Legends.

« RUBIKA est une école historique de la formation de jeux vidéo en France. Nous avons embauché beaucoup d’étudiants de cette école. Nous recherchons en priorité des profils d’étudiants curieux, qui ont envie d’aller plus loin. Entre deux bons profils, c’est souvent ce qui fait la différence» – Camille Houssais

» VOIR L’ARTICLE ORIGINAL : Écoles de jeux vidéo: l’avis de Camille Houssais (Gameloft) 

 

L’AVIS DE CORINNE LEGENTIL (VIRTUOS)


Par Emma Ferrand • Publié le 30/10/2019 à 18:16

 

Corinne Legentil s’occupe du recrutement chez Virtuos. Ce studio est célèbre pour sa collaboration avec les géants EA, Ubisoft ou encore Nintendo.

« Les écoles RUBIKA et Isart sont de loin mes écoles coup de cœur. Nous recrutons beaucoup de diplômés de ces formations. Ces écoles pré-sélectionnent très bien les étudiants, qui ont un parcours académique parfait. Elles accordent un temps en entreprise très important, notamment via les stages. Grâce à cela, les diplômés sont déjà ultra sensibilisés au monde de l’entreprise en arrivant chez nous. » – Corinne Legentil

» VOIR L’ARTICLE ORIGINAL : Écoles de jeux vidéo: l’avis de Corinne Legentil (Virtuos)

 

L’AVIS DE SOPHIE BURGER (UBISOFT)


Par Emma Ferrand • Publié le 31/10/2019 à 16:53

Sophie Burger est spécialiste en relations écoles chez Ubisoft. Ce studio est célèbre pour ses jeux Far Cry, Rayman contre les Lapins Crétins ou encore Just Dance.

« Nous aimons la capacité des étudiants [de RUBIKA] à travailler en groupe lors de leurs projets d’école. Toutefois, nous n’accordons pas d’importance qu’aux diplômés, le profil de chaque étudiant compte aussi beaucoup. » — Sophie Burger

» VOIR L’ARTICLE ORIGINAL : Écoles de jeux vidéo: l’avis de Sophie Burger (Ubisoft)

 

L’AVIS DE KÉVIN PICQ (ASOBO)


Par Emma Ferrand • Publié le 30/10/2019 à 18:26

Kévin Picq est responsable du recrutement chez Asobo Studio à Bordeaux. Ce studio est célèbre pour ses jeux Kinect Rush, Kinect Héros ou Zoo Tycoon.

« Pour moi, les écoles RUBIKA et Cnam-Enjmin sont les meilleures formations de jeux vidéo, surtout pour les métiers qui touchent au design. » — Kévin Picq

» VOIR L’ARTICLE ORIGINAL : Écoles de jeux vidéo: l’avis de Kévin Picq (Asobo)

 

L’AVIS D’UGO RIBAUD (FOCUS HOME INTERACTIVE)


Par Sophie de Tarlé • Publié le 27/10/2015 à 18:55 • Mis à jour le 30/10/2019 à 18:48

Ugo Ribaud est Lead/Manager QA. Il dirige le suivi de l’assurance qualité des titres édités par Focus interactive. Il s’est occupé des jeux comme Farming Simulator et Blood Bowl 2, notamment.

« [RUBIKA] donne une partie des clés pour être efficace rapidement: notions de cycle de production, contraintes et méthodes de développement, lexique et méthodes spécifiques au jeu vidéo, polyvalence etc. […] L’important est d’avoir des compétences comme la rigueur, l’endurance, l’esprit d’analyse ou de synthèse. » — Ugo Ribaud

» VOIR L’ARTICLE ORIGINAL : Écoles de jeux vidéo: l’avis d’Ugo Ribaud (Focus Home Interactive)

 

L’AVIS DE PIERRE-LUC VETTIER ET JEAN TRAMIER (ZERO GAMES STUDIOS)


Par Sophie de Tarlé • Publié le 27/10/2015 à 18:50 • Mis à jour le 30/10/2019 à 17:50

Zéro Games est un petit studio de jeux vidéo qui s’est lancé dans le jeu pour mobiles. A la tête de cette entreprise de moins de dix salariés, Pierre-Luc Vettier nous donne son avis sur les écoles.

« RUBIKA forme aussi des jeunes autonomes. C’est un sérieux atout car c’est un métier où il faut être capable de se former seul, les outils évoluant en permanence. Et s’il fallait suivre un cours pour chaque logiciel, nous serions tout le temps sur les bancs de l’école» » — Pierre-Luc Vettier et Jean Tramier (Zero Games Studios)

» VOIR L’ARTICLE ORIGINAL : Écoles de jeux vidéo: l’avis Pierre-Luc Vettier et Jean Tramier (Zero Games Studios)