RUBIKA

Actualités

Interview de Guillaume Nunne (RUBIKA Design 2016), « Product Designer Domestic Appliances » chez Philips (Pays-Bas)

1) Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel depuis la sortie de RUBIKA en 2016?

Lors de mes études, j’ai eu l’occasion d’effectuer deux stages à Amsterdam : 6 mois chez Philips et un stage de pré-emploi dans une agence appelée Slimdesign. Après l’obtention du diplôme, j’ai donc continué en tant que junior designer dans cette agence avant de me lancer dans l’aventure startup, Zepcam. Cette seconde entreprise est spécialisée dans la production de bodycam notamment pour les pompiers ou encore la police. L’opportunité ici était d’étendre mes capacités non seulement sur le produit mais aussi sur l’identité de marque et tout ce qui en découle. Le packaging, les produits et l’UX des produits et services.

Lors de mon passage chez Zepcam, l’envie de m’occuper de services 100% numérique me trottait dans la tête. Notre société et notre mode de consommation évoluent tellement vite que je commençais à sentir un décalage entre l’univers industriel et l’univers numérique. Je souhaitais explorer cette facette du design. J’ai donc pour un temps décidé d’abandonner le produit physique et de rejoindre l’agence Mobiquity. J’ai pu travailler là-bas sur plusieurs applications et services pour des banques à travers le monde. Après plus d’un an et demi chez Mobiquity, j’ai eu l’opportunité de combiner mes différentes compétences au sein de l’équipe design de Philips, à Amsterdam. Depuis Avril 2020, je peux y mettre à profit mes expériences de ces 5 dernières années et concevoir des produits électroniques grand public. Un objectif qui m’était cher depuis mes études à RUBIKA !

 

Application Mobile BPI réalisée par Mobiquity. Crédits : Guillaume Nunne, Stephan Takken, Mario Peuschers, Steve Jude et Elena Pavaletz

 
2) En quoi consiste ton métier ? Quelles sont tes principales missions ?

Depuis avril 2020, je participe au développement des produits et des services chez Philips Domestic Appliance. Mon département réalise du petit électroménager, des aspirateurs, des produits pour la qualité de l’air, des fers à repasser, des défroisseurs à mains ainsi que des machines à café. Ces derniers temps, je travaille surtout à l’élaboration de nouveaux produits en relation avec le repassage. Les principales missions sont donc d’organiser des tests utilisateurs, traduire les informations collectées en dessins, puis lors de workshop, en différents concepts. Je me charge ensuite de les modéliser, les tester à nouveau, les améliorer, puis les rendre productibles avec les ingénieurs.

3) Quelles sont tes méthodes de travail, de création ?

Cela varie en fonction du projet mais reste néanmoins similaire à ce qu’on l’on apprend à RUBIKA Design. Je commence souvent par entrer en contact avec les différents membres d’un projet pour obtenir des infos. Puis je mène des investigations et collecte toutes les informations nécessaires pour comprendre l’expérience utilisateur. Je complète le tout avec une planche tendance, un workshop avec l’équipe design, création de sketchs puis de prototypes. Enfin je valide les résultats avec des utilisateurs et j’entame une modélisation complète sur Rhinocéros 3D pour terminer avec une visualisation sur Keyshot.

L’avantage également de mon travail chez Philips est que certaines parties du processus sont effectuées par des experts (test utilisateur – market research) et me permettent de me concentrer sur la création de lien entre les différents besoins et de passer plus de temps dédié à la conception.

Quoi qu’il en soit, un article de presse, une tasse de café et un fond sonore sont pour moi le rituel face à n’importe quel challenge! Avec le confinement, je remarque qu’entrecouper le travail de petites marches en extérieur, ou de discussions par chat avec les collègues sont aussi de bons moyens pour rester productif !

Sketch — Projet « Door Bell » by Slim Design

4 ) Quel aspect préfères-tu dans ton métier ?

J’aime beaucoup le travail d’équipe et les moments d’excitation autour des tests utilisateurs. On passe tellement de temps sur le développement de nos produits que les premiers retours des tests sont hyper enrichissants. Tant d’un point vu développement, mais aussi d’un point de vue humain. J’ai beaucoup d’empathie pour les utilisateurs qui ont des habitudes très différentes des nôtres. Cela nous ouvre souvent des perspectives qui étaient inattendues ! Cela est pour moi la meilleure récompense, bien au-delà de la satisfaction d’avoir fait de bons dessins, modélisations ou rendus 3D.

5) Quels conseils donnerais-tu à un(e) étudiant(e) qui se destine au métier de Designer produit ?

Si un(e) étudiant(e) s’intéresse aux métiers du design, je dirais tout d’abord que c’est un univers formidable pour combiner les sciences et l’Art d’une manière générale.
Le design répond à des besoins précis et il y a tout un tas de connaissances plus ou moins techniques qui entrent en compte. Il faut donc les moyens de pouvoir les exprimer !
Je conseillerais naturellement de toujours être curieux et de questionner le plus possible ce qui nous entoure. Pourquoi les choses sont-elles faites ainsi? Pourquoi un objet est fait dans un matériel spécifique? Pourquoi les gens se comportent de telle façon face à un produit? Le besoin de connaitre ces réponses est je pense l’une des premières qualités d’un designer.

Le second conseil, mais aussi une qualité que j’affectionne le plus, est de toujours être le plus emphatique possible des situations auxquelles nous sommes confrontées.

Comprendre, ou parfois, se mettre physiquement dans une situation permet au designer de produire les réponses les plus adaptées aux utilisateurs. Enfin, s’il fallait terminer cette liste, je dirais qu’il faut toujours travailler sur sa communication pour que chacun comprennent nos idées. Cela inclut notamment l’usage de l’Anglais si l’on se réfère au domaine de l’industrie.

Guillaume Nunne est diplômé de RUBIKA Design en 2016.